KXKM

+

Fermer

+

Le camp de base de KompleX KapharnaüM est un espace de création partagé dans lequel nous accueillons chaque année des équipes artistiques de tous horizons. 

En résonnance avec le festival Les Invites de Villeurbanne (15 - 18 septembre), et dans le cadre de l'aide au compagnonnage de la DRAC, nous invitons les professionnels à découvrir 9 créations en cours d'artistes que nous avons accueilli.es en résidence cette année.
Deux parcours sont proposés à 13h30 ou 15h30
Rdv le 16 septembre - quartier du Carré de Soie - Villeurbanne/Vaulx-en-Velin
Réservation obligatoire : m_gatier@kxkm.net

NINA GAZANIOL - Decazeville, la montagne qui brûle - artiste en compagnonnage

Decazeville, ancien bassin minier situé en Aveyron, dans le Sud-Ouest de la France, est une ville grise. Sur ce territoire mi-urbain mi-rural, se trouve un mont appelé «Lou puech que ard» : La montagne qui brûle. Cette petite montagne, que certains appellent «le Vésuve aveyronnais», porte en elle seule l’image d’un territoire qui se consume, mais aussi la force qu’il continue de déployer, envers et contre tout, pour vivre.

Sous la forme d’une installation vidéo dont la dramaturgie s’inspire des séries télé, à la croisée du documentaire et des arts visuels,  ce projet est une invitation à entrer dans un espace qui, pour un temps donné, représente le territoire de Decazeville. Entre une vidéo you tube et un interview zoom, entre une partie de Roller Hockey et une discussion sur l’apocalypse, entre une carte topographique et un tas d’huîtres vides.

En posant son regard sur cette ville d’aujourd’hui, Nina Gazaniol Vérité poursuit sa recherche sur les écritures liées aux espaces et sur la connivence existant entre réflexions sociologiques et création visuelle, interrogeant à sa façon, les notions de territoires et de paysages, de visible et d’invisible, de norme et d’étrangeté.

En savoir plus sur le projet

KONRAD KANIUK - Ouragan de murmures - un instrument

Ouragan de murmures est une installation qui prend la forme d’une bibliothèque de pluie. Avec des dimensions de 4,5m x 2,3m et une profondeur de 30cm, ce mur en acier, béton armé et plexi donne à voir à l’intérieur de différents cadres plusieurs types de gouttes qui tombent – celui de la pluie éternelle d’un dimanche en automne, d’un orage d’été, ou encore celui de Noël lorsque l’on rentre en train chez ses bien-aimés, la tête posée contre la vitre qui sépare la joue des traînées la pluie, etc.

Selon le contexte de présentation, Ouragan de murmures peut être à la fois une installation en continu et autonome, tout comme elle peut prendre la forme d’un instrument à jouer. Dans sa version interactive, le mur est activé soit par le public soit par un interprète de la compagnie. Par une console qui regroupe les potentiomètres afin d’agir sur les pompes et les ventilateurs de la structure, le public peut influencer les directions et l’intensité de la pluie. Activé par l’interprète de la compagnie, le mur se transforme en symphonie visuelle qui donne à voir une chorégraphie de pluie.  

Ouragan de murmures est une installation indépendante qui s’inscrit par ailleurs dans un projet plus large : Cairns

JORDI GALI - Anima

Avec ANIMA, le souffle qui anime la matière sera protagoniste à part entière. Le latin désigne par anima le souffle, la respiration. Et le rapproche ensuite de l’âme, de l’esprit qui anime les corps.

La proposition donnera à voir le jaillissement – apparition et disparition – d’une forme ramifiée, à partir d’un ensemble de matières disposées au sol. Les interprètes, organisés en cercle autour, viendront progressivement déployer cette matière sur une hauteur de 15m et l’animer. Par le mouvement de l’ensemble – corps et matières – le vide entre les parties prendra forme et volume.
En savoir plus sur le projet

RENATA KAPRINYAK - Hâ ! Hâ !

"Hâ ! Hâ ! est un projet chorégraphique et féministe, défendant l'idée que l'être ensemble nécessite une révolution et que la révolution nécessite un être ensemble.

"Il s'agit de 5 solos de femmes de 5 générations de danseuses avec différentes disciplines complémentaires; texte, chant, hula-hoop, échasse. L'ensemble est un manifeste pour une révolution romantique (Feminispunk) qui s'écrit in-situ avec le public. En portant un regard de naturaliste sur les quotidiens, en cherchant la beauté fragile autant que la fêlure, l'éphémère autant que la tension, l'ordinaire se transforme en extra-ordinaire. Qui est invité à observer ou être observé ? Comme dans une ménagerie, un freakshow, le public épie l'intimité de ces êtres, dissèque leurs différences, scrute les ressemblances, à l'abri du Hâ Hâ.

Ce spectacle est conçu pour parcs, jardins, espaces semi-naturels et naturels, il a vocation à se produire en des lieux non dédiés, indépendamment des infrastructures culturelles physiques. La compagnie s'est pour cela dotée d'équipements légers et autonomes."
Voir le dossier artistique

MARIE YVONNE CAPDEVILLE - Tes bras les soirs d'orage

Un regard sur faire famille.
Une parole sur une expérience de l’ adoption.
Une parole à propos d’une paternité.
Une récit à deux voix, où il faudra choisir par où commencer.
C’est surtout des emprunts à nous même pour écrire une relation possible.
Sans tricher. Sans fard à paupière.
Il y aura de la parole mais il n’y aura pas vraiment de personnage.
Il n’y aura pas d’orchestre mais il y aura de la musique.
Il y aura du souffle et une certaine poésie à traverser ensemble.

Marie Yvonne Capdeville partagera, à travers des matérieux bruts, son processus de création.
Voir le dossier artistique

GUILLAUME MARMIN - Silent Music

Guillaume Marmin conçoit des installations et des performances propices à l’exploration des liens entre lumière, son et espace. Influencé par des cinéastes tels Norman McLaren et Stan Brakhage comme par l’art cinétique, ils poursuit l’étude des formes en mouvement à la lueur des outils contemporains. Qu’il s’agisse de questionnements scientifiques nourris par des collaborations avec des chercheurs ou de symbolisme mystérieux, ses créations mettent en scène notre rapport à la lumière. Cultivant un lien fort avec la musique, Guillaume conçoit également des scénographies et se produit lors de performances aux côté d’artistes comme Jeff Mills ou au sein du trio Walter Dean.

Après avoir été accueilli avec Passengers en 2021 sur le camp de base, Guillaume Marmin présentera le 16 septembre son prochain projet Silent Music.

VINCENT GUILLERMIN - Go Ravers Go

Vincent Guillermin est plasticien et autodidacte.
Ses recherches évoquent des territoires, réels ou fictifs, dans lesquels la créativité est souveraine.

ELODIE ELSENBERGER - Formes physiques

CLEMENT ROSSI & JEAN BENDER - Laser FM

Le laser répond aux informations du synthétiseur modulaire pour déclencher des formes aléatoires plus ou moins complexes.
Les bruits, les sons et fréquences sont diffusés sur une fréquence FM par un système autonome en énergie et mobile.